Petites fuites urinaires lors de la grossesse

Ce n'est pas rare, des millions d'entre nous le vivent, et ce n’est pas non plus une question d’âge

Lights by TENA

La première chose à rappeler est qu’une femme sur trois a de petites fuites urinaires pendant sa grossesse* ; des milliers d'autres femmes sont donc dans la même situation que vous.Lors d'une grossesse, de l'accouchement et pendant les mois (et parfois les années) qui suivent,

votre corps subit des transformations physiques et hormonales importantes.

Les petites fuites sont alors très courantes, et le risque s'accentue, comme vous avez pu le constater, quand vous éternuez, toussez, riez ou même lorsque vous faites un effort. Lorsque vous êtes enceinte, votre vessie est soumise à davantage de pression de votre utérus et vous avez moins de place pour votre urine. Tandis qu'il devient plus difficile d'interrompre l'écoulement, vos muscles s'affaiblissent. Il vous est par conséquent impossible d'empêcher une petite fuite urinaire qui vous prend de court.
Votre corps produit également de la progestérone, un décontractant musculaire, qui agit sur la tonicité du périnée.
Après l'accouchement, vous urinerez beaucoup plus souvent car votre corps se débarrasse de tout le liquide supplémentaire que vous avez retenu pendant votre grossesse. Les muscles de votre plancher pelvien seront détendus et chaque partie de votre corps ne récupère pas immédiatement son état d'avant-grossesse.

Évidemment, après votre grossesse, vous allez être parfois embarrassée. Un moment ooups, ça ne se prévoit pas ! Vous pouvez parler de vos petites fuites urinaires à votre sage-femme ou à votre médecin généraliste lors d'une consultation. Mais surtout, suivez les séances de rééducation périnéale prescrites ! (10% des femmes ayant de petites fuites après l’accouchement vivront ces moments ooups si elles ne pratiquent pas ces séances).

Comment vous prémunir

*Livret Blanc Institut TENA 2004